LA SOIF DU MONDE

Poster

Download

Vidéo

Photo

LA SOIF DU MONDE

Formation cristalline sur le lac Magadi, province de la vallée du Rift, Kenya (1°57’ S - 36°15’ E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Village dans les marais auto ur du Nil Blanc près de Bor, état de Jonglei, Soudan du Sud (6°22’ N - 31°32’ E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Radeau de bois et son pousseur sur le fleuve Congo en direction de Brazzaville, République du Congo (Congo - Brazzaville) (1°14’ S - 16°48’ E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Forage hydraulique villageois près de Bor, état de Jonglei, Soudan du Sud (6°13’ N - 31°34’ E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Arbre déraciné dans la rivière Ewaso Ng'iro (nord de Nanyuki), province de la vallée du Rift, Kenya (0°34'34.85"N - 36°52'6.25"E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Algues vertes dans les bouchot s de la baie de Saint-Brieuc, Côtes-d’Armor, France (48°32’ N - 2°40’ O). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Excavatrice du projet de canal de Jonglei abandonné, état de Jonglei, Sud-Soudan (7°01’ N - 31°30’ E). © Yann Arth us-Bertrand / Altitude-Paris

LA SOIF DU MONDE

Sénégal. Enfant allant chercher de l’eau à la fontaine publique dans un bidonville de Dakar. © CALT production / HOPE Production

LA SOIF DU MONDE

Kenya. Berger dans le nord du Kenya, à la frontière éthiopienne, où les sécheresses de ces dernières années ont considérablement réduit les pâturages disponibles. Les bergers de deux tribus, les Turkana (en photo) et les Dassanetch, se disputent à la kalachnikov l’accès à aux derniers fourrages pour leur bétail. © CALT production / HOPE Production

LA SOIF DU MONDE

Inde. Pendant la mousson, certaines ruelles de Calcutta se transforment en marre. La vie des quartiers continuent son cours. La ville est construite sur une zone de marécages dont elle a su tirer partie par exemple en développant une industrie piscicole qui nourrit une partie de la population. © CALT production / HOPE Production

LA SOIF DU MONDE

Inde. Les fermes piscicoles en activité dans les marais à l’est de Calcutta font vivre plus de 100 000 personnes. Mais ce n’est pas tout. Les poissons traitent aussi les eaux usées de 40% de la population de la mégapole. Ils se nourrissent du plancton qui vient de la transformation des déchets organiques des habitants. © CALT production / HOPE Production

LA SOIF DU MONDE

Inde. Femme regardant un réservoir de retenue des pluies de la mousson qu’elle a creusé elle-même, à la main. © CALT production / HOPE Production

Le film

Après HOME et la série Vu du Ciel, le film documentaire de 90 minutes LA SOIF DU MONDE de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire propose un nouveau voyage autour de la terre.

Cette fois-ci le célèbre photographe s’intéresse à l’un des enjeux majeurs pour la survie des populations : l’EAU. Aujourd’hui, dans un contexte de forte croissance de la demande, d’augmentation de la population mondiale et d’aggravation des effets des dérèglements climatiques, l’eau est devenue l’une des plus précieuses richesses naturelles de notre planète Fidèle à la réputation de Yann Arthus-Bertrand, LA SOIF DU MONDE, tourné dans une vingtaine de pays, révèle le monde mystérieux et fascinant de l’eau douce grâce à de spectaculaires images aériennes tournées dans des régions difficiles d’accès et rarement filmées, tel que le Soudan du Sud ou le nord du Congo ; découvertes aussi des plus beaux paysages de notre planète, lacs, fleuves, marais, dessinés par l’eau.

LA SOIF DU MONDE fait donc le pari de confronter la fameuse vision aérienne du monde de Yann Arthus-Bertrand avec la dure réalité quotidienne de tous ceux qui sont privés d’eau, en meurent parfois et se battent sur le terrain pour se procurer l’eau, l’épurer ou l’apporter à ceux qui en manquent.

Le film est tissé de rencontres. Un berger du nord Kenya nous dit dans les yeux qu’il a tué pour de l’eau et qu’il le fera encore. Des femmes dansent lorsque l’eau arrive enfin dans leur village. Une ambassadrice des Nations Unies atypique explique son combat pour que les gouvernements s’engagent eux aussi pour permettre l’accès à l’eau et aux techniques les plus modernes d’épuration, garantes de la survie et de la santé des populations les plus pauvres.

Des reportages réalisés en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique, donnent la parole à ceux qui s’engagent et innovent, afin d’apporter l’eau où elle manque, l’utiliser plus intelligemment, l’épurer ou mieux encore cesser de la polluer.

Des personnalités attachantes, reconnues internationalement ou simples acteurs de terrain, illuminent le film de leur énergie, de leur imagination et de leur enthousiasme…

Car l’accès à l’eau potable est plus que jamais le grand enjeu de demain.

Si vous êtes une ONG ou une école et que vous souhaitez diffuser le film “Soif du monde” gratuitement, adressez vous à la Fondation GoodPlanet : jacqueline@goodplanet.org

Dossier du film

Télécharger PDF

Photos du film

Télécharger PDF