Reports

Botswana

Botswana © Tous droits réservés

A propos du reportage

Il y a 2 millions d’années, l’actuelle rivière Okavango rejoignait le fleuve Limpopo pour se jeter dans l’océan Indien, mais les failles créées par une intense activité tectonique l’ont déviée de son parcours initial. Le « fleuve qui ne trouve jamais la mer » achève désormais sa course au Botswana, au sein d’un vaste delta intérieur de 15 000 km2 à l’entrée du désert du Kalahari. Ce dédale de marais abrite 540 espèces d’oiseaux, 157 de reptiles et d’amphibiens, 80 de poissons et 164 espèces de mammifères. Dissimulés dans les îlots de végétation qui leur procurent nourriture et protection face aux prédateurs, les cobes lechwe, antilopes caractéristiques des milieux marécageux, abondent dans le delta de l’Okavango. Depuis 1996, ce delta est désigné au titre de la convention de Ramsar, relative à la protection des zones humides d’importance internationale, concernant 1 880 sites dans le monde, où l’on cherche à concilier durablement les activités sociales et économiques avec le maintien des équilibres naturels. Dans le cas des marais de l’Okavango, cette biodiversité génère grâce au tourisme un revenu de 200 millions de dollars, soit 5 % du PIB ou encore 40 % de l'emploi dans le nord du Botswana.